Cinéma d'antan

June 28, 2017 dans Activités
  • Le film « A Ballad of the South Seas » (1912) est tourné à Papara par le frère de Georges Méliès. Malheureusement, plus aucune copie n’est disponible.
  • « Ombres blanches » (1927), cette co-production dans laquelle Robert Flaherty a joué un rôle, été tournée aux Îles Marquises. Réalisé par W.S. Van Dyke, réalisateur de Trader Horn, Eskimo, le premier Tarzan (Tarzan, l’homme sinfe), San Francisco et bien d’autres films, ce film muet est considéré comme très poétique et le film exotique le plus accompli de son époque. Plébiscité par les Surréalistes, il est un plaidoyer contre la colonisation à une époque où la Polynésie était considérée comme un paradis perdu.
  • « Tabou » (Tabu, 1929/1931) est le film muet du célèbre réalisateur allemand F. W. Murnau inspiré de l’histoire de Robert Flaherty face au quotidien des habitants des îles.Tourné à Bora-Bora, certaines scènes montrant des nageurs nus ont été censurées aux Etats-Unis et en Finlande. Le tournage a duré 18 mois, perturbé par de nombreux événements qui l’ont fait entrer dans la légende de « film maudit » sur lequel des sorts auraient été jetés en témoigne des noyades et des empoisonnements de l’équipe ainsi que des explosions mystérieuses. Murnau et son équipe avaient soi-disant, violé certains tabous en aménageant leur QG dans un ancien cimetière et en filmant des récifs sacrés. Pour couronner le tout, Murnau est mort dans un accident de voiture, huit jours avant l’avant-première du film à New York.
  • « Taro le païen » (1935), est un film basé sur Taïpi, roman autobiographique de Melville. Réalisé par Richard Thorpe, acteur reconverti en réalisateur, il a été produit par Metro Goldwyn Meyer. Il raconte l’histoire de deux raids qui visent à capturer des humains : le premier vise les femmes de l’île voisine afin de refaire « les stocks » et le second cible des travailleurs à envoyer aux mines de phosphate. Le film est en tahitien sous-titré.
  • La mutinerie de la Bounty a inspiré à trois reprises. En 1935, la production hollywoodienne de Frank Lloyd avec Clark Gable propose une version édulcorée, réalisée rapidement et très approximative quant aux faits. La version la plus connue est celle de 1962 qui a mobilisé plus de 2 000 acteurs, 8 000 extras et représenté un budget de 27 millions de US$, véritable aubaine pour l’économie polynésienne. Après le tournage, Marlon Brando acheta l’atoll de Tetiaroa. En 1984, une version plus modeste revoit l’histoire de la Bounty avec à l’affiche, Mel Gibson et Anthony Hopkins. Filmé à Moorea, il a été réalisé par Roger Donaldson.
  • « Tahiti ou la Joie de Vivre » (1957) est une comédie  de Bernard Borderie avec Georges de Caunes. Un journaliste est envoyé à Tahiti afin de trouver le paradis sur terre.
  • « L’Ambitieuse » (1961) est un film d’Yves Allégret. Il raconte les vicissitudes d’un couple qui s’installe en Polynésie pour faire fortune grâce au phosphate.
  • « La Belle des Îles » est un film britannique dirigé par Ted Kotcheff. Un aventurier vivant à Tahiti retrouve par hasard l’ancien lieutenant qui l’a dénoncé devant la justice. Il décide de se venger en lui menant la vie dure, son adversaire souhaitant se lancer dans le tourisme.  
  • « Tendre voyou » (1966), réalisé par Jean Becker avec Jean-Paul Belmondo, raconte les escapades d’un gigolo.
  • « L’Ouragan » (1979), basé sur le roman James Norman Hall et Charles Nordoff, est tourné à Bora Bora et réalisé pas Dino de Laurentis. C’est un remake du film de 1937 dirigé par John Ford.
  • « Le bourreau des cœurs » (1983), réalisé par Christian Gion, est tourné à Tetiaroa avec Aldo Maccione. Le film rencontre un énorme succès en France avec plus d’1,6 million d’entrées vendues.
  • « Les faussaires » (1994), inspiré du romande Romain Gary, La Tête Coupable, a été réalisé par Frédéric Blum. Le héros est un écrivain qui se rend à Tahiti pour écrire la biographie de Paul Gauguin.
  • « Rendez-vous avec le destin » (1994), produit Gaumont, est une histoire d’amour et un remake du film de 1939 intitulé « Elle et Lui. » Tourné à Tahiti, il signe la dernière apparence de Katharine Hepburn au cinéma.
  • « Les Perles du Pacifique » (1999) est une série télévisuelle en 13 épisodes sur la vie dans une ferme perlière.
  • « Le Prince du Pacifique » réalisé Alain Corneau et tourné à Huahine en 2000, est interprété par Thierry Lhermitte et  Patrick Timsit.
  • « South Pacific » (2001), est une comédie musicale de Richard Pierce, avec Harry Connick Jr. et Glenn Close.
  • « Thérapie de couples » produit par Universal Studios, a été tourné à Bora Bora en October 2008. Pour un budget de 7 millions, il est le film le plus rentable pour Universal cette année là. Près de 50 journalistes ont été invités à se rendre sur les lieux du tournage.
  • « L’ordre et la morale » réalisé par Matthieu Kassovitz en 2010, a été tourné à Anaa, aux Îles Tuamotu, pour raconter des événements ayant eu lieu à Ouvra en Nouvelle Calédonie. Les faits s’étant déroulés à Nouméa ont été filmés à Papeete.

 

Séries télévisées et documentaires

Tahiti Et Ses Îles sont sélectionnées pour de nombreux documentaires, émissions de télé-réalité, émissions culinaire ou des publicités de marques internationales. Les vagues de Teahupo’o ainsi que les lieux secrets des archipels sont particulièrement appréciés pour les films. Il en est de même pour nos requins et nos baleines qui viennent accoucher dans nos eaux de juillet à novembre. La série « Survivor » dont un épisode a été tourné aux Îles Marquises (Nuku Hiva) a permis de faire connaître l’archipel en Amérique du Nord.

Le Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel (SPAA) conserve la collection unique et bien connue de fonds audiovisuels appelée « Cinematamua » de Tahiti Et Ses Iles. Plusieurs vidéos sont disponibles sur http://www.archives.pf/cinematamua/

Depuis 10 ans, le FIFO (Le Festival International du Film Océanien) diffuse les meilleurs documentaires sur la région. Il se tient chaque année à la Maison de la culture : www.fifo-tahiti.com